Microsoft Makecode, une nouvelle façon de programmer le Mindstorms EV3 !

  • novembre 2nd, 2018
  • Blog
  • 0 Comments
  • Anthony Jacques

Annoncée il y a quelques mois, la collaboration entre les équipes de LEGO® Education et de Microsoft Makecode est désormais pleinement utilisable. Une nouvelle porte d’entrée vers la programmation avec le Mindstorms EV3 que nous vous présentons dans cet article. 

Le Mindstorms et ses usages 

S’il est bien un outil phare dans la gamme de solutions pédagogiques LEGO® Education, c’est bien le fameux Mindstorms EV3 ! Cet ingénieux robot, accessible dès 10 ans, permet de faire prendre vie à une série de moteurs et de capteurs en tous genres. Gyroscope, capteur de couleurs et à ultrasons sont autant d’éléments qui sont au cœur tour à tour de bras robotique, de base motrice et d’autres robots équilibristes en tous genres.

Jusqu’ici, l’outil était surtout utilisé avec le logiciel de programmation maison  » LEGO® Education Mindstorms EV3″ basé sur Labview. Il s’agit là d’une approche par blocs, classés par catégories. Il permet, en outre, de documenter son code à l’aide de commentaires, mais aussi d’ajout de médias et de notes.

Le logiciel maison de LEGO® Education propose une approche par blocs

Une véritable polyvalence 

La prise en main du robot peut toutefois se faire autrement. Il y a quelques mois, nous vous parlions notamment de son utilisation avec Apple Playground et son langage de programmation en Swift. Les curieux savent déjà également qu’il est déjà possible d’utiliser le célèbre Scratch, dont la troisième mouture est à paraître en janvier et fait la part belle, elle aussi, à la robotique LEGO®. Sans oublier les solutions offertes par la communauté pour le programmer en C ou en Java…

La force de Microsoft Makecode 

Microsoft Makecode se détache cependant du lot dans ces solutions. Si vous avez branché votre Mindstorms à votre ordinateur ces derniers mois, vous avez surement remarqué l’arrivée d’un nouveau firmware, la V1.10E. Cette mise à jour est pensée d’abord et avant tout pour l’utilisation de Makecode, puisqu’elle permet, une fois déployée, de faire reconnaitre votre brique comme une clé usb par votre ordinateur. L’avantage ? Vous n’avez plus qu’à y glisser vos nouveaux programmes !

Vous ne savez pas si votre brique est à jour ? Consultez le « Device Manager » en ligne en branchant votre Mindstorms à votre ordinateur.

L’autre atout de Microsoft Makecode, c’est d’être une plateforme entièrement en ligne : il suffit d’ouvrir le site internet consacré pour commencer à programmer.

Deux approches s’offrent à vous à l’heure de programmer vos premières lignes :

  • Une approche « classique » par blocs ;
  • Une approche pure code en Javascript

Utilisez le slider ci-dessous pour découvrir la comparaison entre les deux approches.

Ce que l’on apprécie fortement avec ces deux approches, c’est la possibilité de voir comment fonctionne le code derrière les blocs. Une manière sympathique de découvrir peu à peu le Javascript. De plus, chaque portion de code est interprétée par une simulation en ligne, à gauche de l’écran. Les moteurs et capteurs que nous utilisons dans notre code viennent se connecter virtuellement à notre brique pour nous montrer en temps réel le résultat de nos actions. Un chouette gain de temps !

L’accueil de la plateforme Microsoft Makecode

D’autres avantages de Makecode :

  • Contrairement aux fichiers .ev3, il est possible de récupérer un fichier de code sur une brique pour l’importer sur le site Makecode ;
  • De nombreuses vidéos sont disponibles pour aider à sa prise en main ;
  • Les leçons LEGO sont aussi intégrées dans des parcours en ingénierie et en code ;
  •  La sauvegarde des programmes dans le « cloud » : tout est accessible partout pour peu que l’on ait une connexion internet ;
  • Le programme peut être glissé dans la brique, qui est donc autonome de tout ordinateur (contrairement à un programme Scratch pour lequel la brique doit être reliée à l’ordinateur en USB ou Bluetooth).

Notons cependant que cette ressource n’est actuellement disponible qu’en anglais, ce qui peut être un frein. De plus, la mise à jour est parfois un peu difficile à mettre en place – il ne faut pas hésiter à télécharger le firmware et l’injecter manuellement dans sa brique.

A l’heure actuelle, l’outil est en test pour travailler à son implémentation dans la FIRST® LEGO® League : il est donc probable que les prochaines saisons offriront la possibilité d’utiliser Makecode pour résoudre les missions proposées…

Si vous voulez tester l’outil (utilisable même sans Mindstorms !), rendez-vous sur : https://makecode.mindstorms.com/

N’hésitez pas à nous faire savoir si l’outil vous plait !

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :